La PCH

La Prestation de Compensation du Handicap

 

La loi du 11 février 2005 pour "l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées" a mis en place la prestation de compensation du handicap afin de compenser des besoins liés à la perte d'autonomie des personnes en situation de handicap.

Cette prestation est versée sans condition de ressources. Elle concerne les personnes handicapées confrontées à :

  • une difficulté absolue pour une activité (activité ne pouvant pas du tout être réalisée par la personne elle-même).
  • une grave difficulté (activité réalisée difficilement et de façon altérée par rapport à l'activité habituellement réalisée) pour deux activités pendant une durée d'au moins un an.

 

Les cinq éléments de la PCH :

  • L'aide humaine

Les aides humaines peuvent être reconnues dans les trois domaines suivants:

- les actes essentiels de l'existence, c'est-à-dire l'entretien personnel (toilette, alimentation, habillage, élimination), les déplacements (dans le logement), la participation à la vie sociale (déplacements à l'extérieur pour communiquer et accéder notamment aux loisirs, à la culture, à la vie associative).

- la surveillance régulière: concerne les personnes qui s'exposent à un danger ou les personnes qui nécessitent une présence constante ou quasi-constante due à un besoin de soins ou d'aide pour les gestes de la vie quotidienne.

- les frais supplémentaires liés à l'exercice d'une activité professionnelle ou d'une fonction élective.

 

  • Les aides techniques

​Les aides techniques prises en compte au titre de la PCH peuvent être:

- tout instrument, équipement ou système technique adapté ou spécialement conçu pour compenser une limitation d'activité rencontrée par une personne du fait de son handicap.

- des équipements qui concourent à l'aménagement du logement ou du véhicule ainsi que les produits consommables liés au handicap.

-des dispositifs médicaux à caractère thérapeutique figurant dans la liste des produits et prestations remboursables (LPPR)

 

  • L'aménagement du logement, du véhicule ou surcoûts liés au transport

​Les aménagements pris en compte sont destinés à maintenir ou améliorer l'autonomie de la personne handicapée. Ils doivent lui permettent de circuler, d'utiliser les équipements indispensables de la vie courante, de se repérer et de communiquer sans difficulté et en toute sécurité.

Ces aides couvrent les dépenses liées à l'aménagement:

- du domicile (adaptation d'une salle de bain, rampe d'accès, élargissement des portes...)

- du véhicule (acquisition d'équipements spéciaux, aménagement du poste de conduite...)

- les surcoûts de transport (trajets réguliers ou départ annuel en congés)

 

  • Les dépenses spécifiques ou exceptionnelles

Certains frais spécifiques (abonnement à un service de téléassistance...) ou exceptionnels (frais d'installation d'une aide technique, surcoût pour des vacances adaptées...) peuvent être pris en charge.

  • Les aides animalières

Les aides animalières permettent d'assurer l'entretien d'un chien d'assistance ou d'un chien-guide d'aveugle.

Les charges correspondant à l'acquisition et l'entretien d'un chien d'aveugle ou d'un chien d'assistance ne sont prises en compte dans la prestation qui si le chien a été éduqué dans une structure labellisée et par des éducateurs qualifiés.

Logo mdph copier

Date de dernière mise à jour : 12/11/2018