L'AAH

L'Allocation aux Adultes Handicapés 

 

Les adultes en situation de handicap peuvent bénéficier de l'Allocation Adulte Handicapé, destinée à leur garantir un revenu minimal. 

 

Le montant :

Si la personne ne perçoit aucun revenu, le montant maximal de l'AAH lui est versé. Sinon, elle reçoit un montant variable en fonction des ressources du ménage.

 

Les conditions d'accès :

Résidence :

  • Résider en France de façon permanente.
  • ou être ressortissant des Etats membres de l'Union européenne.
  • ou être ressortissant d'un pays hors Etats membres de l'Union européenne en situation régulière.

 

Âge :

  • Être âgé de plus de 20ans.
  • Les enfants âgés de 16 ans au moins et cessant de remplir les conditions d'ouverture aux allocations familiales peuvent en bénéficier.
  • Ne pas avoir l'âge nécessaire pour bénéficier d'un avantage vieillesse.
    Toutefois, les personnes dont le taux d'incapacité est au moins égal à 80% peuvent continuer à percevoir une allocation différentielle si le montant de l'avantage vieillesse est moins élevé que l'AAH.

 

Le taux d'incapacité :

  • Avoir un taux d'incapacité d'au moins 80%.
  • Avoir un taux d'incapacité compris en 50% et 80%, la personne doit justifier d'une restriction substantielle et durable d'accès à l'emploi, reconnu par la CDAPH.

 

Ressources :

  • Ne pas disposer de ressources supérieures à un certain plafond: sont retenus les ressources du demandeur, mais aussi ceux de son conjoint, concubin ou partenaire de Pacs.
  • Si la personne perçoit une pension d'invalidité, une rente accident du travail ou un avantage vieillesse inférieur au montant de l'AAH, une allocation différentielle est versée.

Deux prestations peuvent compléter l'AAH :

  • Le complément de ressources
  • La majoration pour la vie autonome

 

Logo mdph copier

Date de dernière mise à jour : 12/11/2018